Matériel Swimrun

Retrouvez tout le matériel indispensable pour le Swimrun. Plaquettes, longes, bouées, plaquettes.  Partez à la découverte de nos accessoires sélectionnés spécialement pour la pratique du Swimrun en loisir ou compétition.

Il y a 96 produits.

Le  principe  de  base  du  Swimrun  est  de  transporter  tout au long de la course tout le matériel dont vous avez besoin. Et vous devez finir la course avec tout le matériel pris au départ. Le  règlement  stipule  que  vous  devez  nager  avec  une combinaison  néoprène  et  transporter  certains  objets  de sécurité. N’importe quelle aide à la flottaison est autorisée mais ne doit pas excéder 100x60cm. Après,  l’imagination  de  chacun  est  la  seule  limite,  vous pouvez  acheter  votre  propre  équipement  ou  en  confectionner  un  sur  mesure  du  moment  qu’il  satisfait  aux  exigences réglementaires. Le  plus  utilisé  reste  cependant  les  plaquettes,  les  pull-buoy ainsi que les palmes. Certaines équipes choisissent également de partir avec des sacs flottants reliés avec une corde, ils peuvent ainsi emporter plus de ravitaillement.

La combinaison

La combinaison néoprène est obligatoire dans la plupart des  courses  de  SwimRun. Vous  n’êtes  pas  obligé  d’avoir un  modèle  spécifique  Swimrun,  bien  que  ceux-ci  soient recommandés car ils sont conçus pour être également à l’aise durant la partie pédestre ce qui n’est pas forcément le cas des combinaisons conçues pour le triathlon. Il  faut  également  s’assurer  d’avoir  bien  testé  ses  chaussures avant la course car avec l’excès d’humidité, les ampoules sont plus fréquentes.Les combinaisons Swimrun se distinguent également par leur ouverture ventrale et dorsale pour un enfilage et désenfilage rapide de la partie haute pour être plus à l’aise durant la partie pédestre.

Les chaussures

Les chaussures doivent non seulement être confortables pour les longues distances à pied et les parties techniques en trail, mais doivent également permettre de nager correctement avec. Il  faut  donc  prendre  des  modèles  qui  tiennent  bien  aux pieds pour ne pas s’en aller pendant la natation, mais qui doivent  aussi  évacuer  rapidement  l’eau  tout  en  ayant  un excellent grip pour les parties techniques comme les pas-sages sur les rochers humides. Il  faut  également  s’assurer  d’avoir  bien  testé  ses  chaus-sures avant la course car avec l’excès d’humidité, les ampoules sont plus fréquentes.

Les lunettes


Les lunettes sont essentielles pour éviter d’avoir de l’eau dans  les  yeux.  Vous  devez  également  avoir  une  parfaite vision  pour vous  orienter  dans  l’eau. Avoir  une  paire  plus large permet également de couvrir plus le visage ce qui peut être plus confortable dans des eaux très froides. L’autre ennemi du swimrunner est la buée. Lorsque vous partez  pour  une  longue  session  de  natation  et  que vous enfilez vos  lunettes  trop  rapidement,  de  la  buée  peut  se former. Il est donc utile d’emporter un spray anti-buée et de vaporiser vos lunettes avant chaque partie dans l’eau. Il  est  aussi  nécessaire  de  trouver  un  modèle  qui  correspond le mieux à votre forme de visage afin d’avoir le meilleur  confort  et  le  meilleur  maintien  possible,  surtout  que vous n’aurez pas forcément la lucidité nécessaire pour les ajuster correctement. Enfin vous pouvez emporter plusieurs modèles avec différentes teintes car les conditions météos peuvent être très changeantes sur une course de plusieurs heures. Certains participants  emmènent  également  une  seconde  paire en cas de perte de leur modèle initial. Il faut également prévoir l’endroit ou vous aller porter ou ranger  vos  lunettes  durant  la  partie  running.  Les  porter à  la  main  n’est  pas  forcément  la  meilleure  méthode  par exemple, vous risquez de les laisser s’échapper et de vous retrouver sans lunettes sur la prochaine portion aquatique.